Turquin

Samedi 27 avr. 2024 - BOISSINOT & TAILLIEZ - Bergerac

Luis TRISTAN (Tolède, 1586 - 1624)

Christ en croix avec le portrait d'un donateur

Toile

165 x 108 cm

Restaurations anciennes

Estimation : 60 000 - 80 000 €

Signé en bas au centre "Luys tristan f."

Etiquette ancienne au revers

 

Formé chez Greco entre 1603 et 1606, Luis Tristán est le peintre le plus important de Tolède entre 1615 et sa mort en 1624. Il évolue vers le naturalisme ténébriste lors de son séjour à Rome de 1606 et 1612, où il a pu se rapprocher des caravesques espagnols tels que Jose de Ribera, Pedro Orente et Juan Bautista Maino. Du Greco, il retient les compositions, une certaine élongation des figures, et le sens des portraits psychologiques comme le montre notre toile, mais dans une gamme de couleurs plus sombres, tirant sur l'ocre et le rouge. Il a peint le crucifié à de nombreuses reprises et deux manières : soit déjà mort, le corps abandonné, la tête penchée à l'avant (Madrid, musée du Prado, donatión Plácido Arango Arias) ou expirant, le corps tendu, contorsionné, et le visage levé vers le ciel. De cette seconde iconographie, les versions de grand format de l'église Santo Tomé et celle conservée au Museo del Greco à Tolède (213 x 119 cm, 1624), ont servi de prototype à des oeuvres de dévotion pour des commanditaires particuliers ; la nôtre est la seule à montrer, à droite, un donateur en prière. Sur ces deux grands retables, le Christ se détache sur un fond uni, rouge incendiaire pour le premier. La version la plus proche de la nôtre est au musée de Guadalajara, on y retrouve le paysage arboré et une ville à gauche.